Voyage en Australie   cliquez sur icônes

La grande barrière de corail était face à nous à Magnetic Island mais c'est à Cairns que le spectacle nous attendait. Le mythique koala habite cette région du Queensland couverte de forêts tropicales sèches mais aussi humides vers le nord. La route de Townsville à Cairns traverse aussi des plantations immenses de cannes à sucre et de bananiers.

Au large de Cairns
Chacun leur tour, les garçons nous livrent leurs impressions sur leur journée inoubliable passée sur la barrière de corail :

Titouan : nous sommes allés à la barrière de corail, il y avait un immense poisson bleu, des petits poissons multicolores, des poissons zèbres, je n'en croyais pas mes pipettes ! Plein de poissons nous entouraient et c'était rigolo ! nous avons vu le corail briller, puis nous sommes montés dans le submersible et nous avons vu un requin.

Yoann : en partant de l'auberge, j'étais déjà émerveillé par cette grande barrière de corail. Après 1H30 de bateau, nous avons accosté sur une plateforme. On a mis une combinaison, pris nos masques et tubas et c'était parti ! J'ai vu des coraux magnifiques, et tout d'un coup un poisson géant bleu est apparu, c'était extraordinaire ! À un moment, je suis allé tout seul à quelques centimètres des coraux et j'ai nagé avec un « Napoléon ». On a bien observé les poissons rayés multicolores et  à la fin de la journée, on est monté dans un submersible pour voir du corail plus profond qui était multicolore et fluorescent et c'est là que j'ai vu un requin. On aurait dit un cinéma 3D !

Wally, le Napoleon de Moore reef, Cairns - source-jonminster.withtank.com


Wally est le petit nom de ce poisson de l'espèce Napoléon, qui se trouve sur le Moore reef au large de Cairns, sur la grande barrière de corail.

Pour le bonheur des touristes, on peut le voir facilement car il est certainement nourri par les organisateurs des tours sur la grande barrière de corail.

Il est vraiment beau !

Yoann : on a pris l'avion pour Townsville. Depuis le hublot, j'ai imaginé des champs qui formaient des dessins d'aborigènes. En descendant de l'avion, on a vu une famille d'aborigènes. On a pris un taxi, c'était un monsieur d'Ouzbékistan très gentil, puis on a marché avec nos sacs lourds jusqu'au ferry pour aller sur Magnetic Island.
En arrivant à notre appartement, on a observé des oiseaux extraordinaires, des « curlew ».

Titouan : le premier jour, nous sommes allés acheter des masques et des tubas.
On a fait une randonnée dans une forêt tropicale et on a vu des orchidées qui poussaient dans les arbres.

Yoann : on a vu des papillons très gros et bleutés. Soudain, papa a aperçu un koala, comme j'étais devant, j'ai vite rebroussé chemin, et je l'ai vu !

Titouan : il se cachait derrière sa branche d'eucalyptus  et il secouait la tête. On a pique-niqué devant lui pour en profiter. C'est très rare de voir un koala à l'état sauvage.

Yoann : on a vu aussi des petits wallabies dans des rochers, les « rocks wallabies» , ce sont les cousins des kangourous. On pouvait leur donner à manger, mais papa a dit qu'il ne fallait pas car il faut qu'ils restent sauvages. Ce n'est pas bien de les nourrir, il faut qu'ils se débrouillent.

Titouan : un autre jour, nous avons nagé dans plusieurs baies, et entre les baies on faisait des balades.

Yoann : les plages sont belles. Nous avons joué dans les grosses vagues et on a fait des châteaux de sable. Nous avons terminé par la baie en forme de fer à cheval, « Horseshoe Bay », où il y avait des filets pour les méduses.

Titouan : chaque jour, on pensait voir des récifs de corail en nageant depuis la plage, mais on n'a vu que du corail mort sur le sable.

Yoann : sur les plages, c'était vraiment exotique. Mais l'eau était trouble à cause du vent, et même avec le masque et le tuba je n'ai pas vu de corail. Papa a tenté d'aller nager très loin près des plongeurs pour voir s'il voyait du corail mais l'eau était aussi trouble, alors qu'elle devrait être cristalline. On n'a pas de chance !

Titouan : on a découvert des mangroves. Les racines des arbres sont dans la vase et il y a des coquillages, des bigorneaux bizarres.

Yoann : les arbres sont biscornus et les racines entremêlées, maman a dit que c'était impénétrable.

Titouan : j'ai rencontré des petites filles australiennes et on a joué avec elles. Laura est née le même jour que moi et la même année. Elle habite Melbourne et on va s'écrire.

Yoann & Titouan : on a trouvé des supers coquillages sur les plages de Magnetic island !

Le clip video