Voyage en Egypte   cliquez sur icônes

Malgré la présence du Nil et de l'immense lac Nasser, Assouan a un un climat désertique.

Yoann : le Nil est l'un des plus longs fleuves au monde, il mesure plus de 6000 km.

Yoann : on a pris le bateau, puis on a négocié le prix d'un dromadaire pour aller dans le désert. Quand le dromadaire s'est levé, on aurait dit un éléphant par sa taille. On a visité un monastère chrétien qui date du VIe siècle, puis on est reparti à pied dans le désert, on a trouvé des traces de serpents et de souris des sables (pas sûr), il y avait plein de scorpions et de cobras (pas vus). A un moment, j'ai shooté dans un caillou et j'ai entendu un bruit de serpent (pas sûr). Une autre fois, nous sommes allés voir les tombes des Nobles et j'ai vu des chauves-souris.

Titouan : nous avons visité l'île Éléphantine et le temple de Khnoum, le dieu bélier qui a créé le Nil. Nous avons vu le cimetière des béliers sacrés et  j'ai dessiné Khnoum. C'est mon dieu préféré parce qu'il est très important et parce qu'il vient de la famille de mon doudou mouton. A la fin, nous avons vu une scène très célèbre où était représenté Khnoum qui enlace le pharaon.

Yoann : au temple de Khnoum, j'ai dessiné en premier un vautour avec les ailes déployées. J'ai vu aussi le nilomètre qui servait à mesurer la hauteur du Nil. Depuis notre hôtel, on avait regardé ce temple à la longue-vue et on avait vu des hiéroglyphes sur les rochers.

Titouan : nous avons visité l'île de Philaé avec le temple d'Isis qui était réservé au pharaon et au prêtre.

Yoann : on a rencontré une famille avec qui on a partagé le même bateau, le garçon était d'origine indienne et habite à London. On a vu le temple d'Isis, j'ai vu plein de hiéroglyphes et des scènes sur des bas-reliefs qui étaient très très très bien gravées.
Yoann : un autre jour, on a vu une carrière de granit rouge où était déposé un obélisque inachevé.

Titouan : l'obélisque avait un défaut.

Le granit rouge d'Assouan a été utilisé partout en Egypte dans les constructions monumentales. Les blocs sculptés étaient transportés sur le Nil.

  • Selon les Égyptiens de l'Antiquité, les dieux créèrent l'Univers. Parmi ceux-ci, Khnoum, le dieu bélier, a créé le Nil et a façonné les premiers hommes sur son tour de potier.
  • Sans le Nil, la civilisation de l’Égypte antique n'aurait pas vu le jour. Pendant des millénaires, les crues du fleuve apportèrent le limon nécessaire à l'agriculture.
  • Aujourd'hui, l'irrigation permet d'apporter l'eau dans les champs qui bordent les rives, sur une étroite bande fertile. On y cultive le riz, les bananiers, la canne à sucre, un peu de maïs, des choux-fleurs, etc... Les plantes aquatiques, papyrus, lotus, représentées dans l'architecture antique, semblent avoir disparu.
  • Au-delà de cette bande fertile, c'est le désert. Des chrétiens coptes y ont construit le monastère de Saint Siméon peu avant l'arrivée de l'Islam en Égypte au VIIe siècle.
  • A la hauteur d'Assouan, les îles sont nombreuses sur le Nil, comme celle de Philaé où se trouvait un temple. Autour de ces îles, on imagine très bien autrefois les rapides, également appelées cataractes.
  • L'histoire moderne a transformé cet environnement avec la construction de deux barrages successifs. Heureusement, les vestiges antiques menacés ont été sauvés des eaux. Ainsi le temple de Philaé a été déplacé, pierre par pierre, sur une île voisine.
  • En aval du haut barrage d'Assouan, le Nil est désormais régulé, et il n'y a plus de crocodiles. En amont, il y a le lac Nasser créé avec le barrage.

clip video

Pour les enfants qui suivent notre périple sur leur carnet de route, n'oubliez pas de cliquer sur les cartes du pays pour suivre notre itinéraire et découvrir le premier mot mystère.

Solutions des deux énigmes du premier article : une scène de momification et la barque solaire de Kheops.

Chaque élément d'architecture, sculpture, bas-relief peint, est accompagné des fameux hiéroglyphes égyptiens qui forment l'une des plus anciennes écritures au monde pour raconter la religion antique à partir de 3300 avant J.C.

Le royaume des morts

rive occidentale


Titouan : je suis allé à la vallée des rois, nous avons visité la tombe de Toutankhamon et nous avons vu sa vraie momie avec sa peau.

Yoann : Toutankhamon est mort à 18 ans. J'ai vu des peintures qui montrent Anubis accompagnant le mort jusqu'à la balance qui pèse son cœur. Si son cœur est plus lourd que la plume de la déesse Maât, il se fait dévorer par un monstre. Si son cœur est plus léger que la plume, le dieu Horus l'accompagne jusqu'au royaume d'Osiris.

Yoann : j'ai ramassé un silex dans le désert et on a visité le temple d'Hatsheptsout.

 

Nil

Le royaume des vivants

rive orientale


Titouan : j'ai dessiné l'allée des sphinx du temple de Louxor.

Yoann : j'ai dessiné une statue du pharaon Ramses II dans le temple de Karnak.

Titouan : le temple c'est la maison de la statue du dieu.

 

 

  • A partir d'environ 1500 ans avant Jésus- Christ, Louxor devient la capitale de l’Égypte, sous le nom de Thèbes.

  • Les temples de Louxor et de Karnak se situent sur la rive orientale du Nil, symbolisant le royaume des vivants. Les pharaons faisaient construire des temples pour les dieux, créateurs et protecteurs de l'Univers. La statue du dieu était placée dans une niche appelée naos. Seuls les prêtres et les pharaons pouvaient pénétrer dans l'enceinte du temple pour pratiquer des rituels afin de remercier les dieux. Une allée de sphinx gardait l'entrée du temple.

  • La rive occidentale du Nil était le royaume des morts. Creusés dans la montagne, à l'entrée du désert, pour être à l'abri des brigands, se trouvent les tombeaux des pharaons (vallée des rois), de leurs épouses (vallée des reines), et des nobles. Ces tombeaux étaient constitués de plusieurs salles, l'une d'elles étant la chambre de la momie. Les autres salles renfermaient tous les biens personnels et trésors dont avait besoin le pharaon dans le monde de l'Au-delà appelé royaume d' Osiris. A voir les collections égyptiennes au musée de la Vieille Charité de Marseille.

  • Osiris est le premier dieu pharaon à avoir gouverné sur Terre. Il a été momifié pour gagner l'autre monde, l'Au-delà. Le corps du pharaon devait aussi être préservé, donc momifié, afin de renaître et rejoindre le royaume d'Osiris. Pour atteindre ce royaume, sa momie devait traverser un monde souterrain à bord de la barque sacrée. Mais ce monde était peuplé de monstres et autres obstacles qu'il fallait combattre. Les bas-reliefs peints sur les parois des salles des tombeaux racontent ce voyage vers le royaume d'Osiris.

  • Le monde de l'Au-delà, royaume d'Osiris, est une croyance ancienne déjà exprimée dans les mastabas de Saqqarah datés de 2600 ans avant Jésus-Christ. A voir un mastaba dans les collections du Louvre. (visite interactive).

Ressources : plaquettes destinées aux enfants des écoles (CNRS, 2011)

Rive orientale


Rive occidentale

 

 

(source : artofcounting.com)

 


Une épicerie et une boulangerie au Caire

Une mosquée dans le quartier de notre hôtel

Les enfants savent que la langue courante est l'arabe, et ils réalisent qu'il est difficile de se faire comprendre. Certains chauffeurs de taxi connaissent un peu l'anglais mais le plus souvent il faut parler avec les mains.

Yoann & Titouan : nous avons appris à dire merci, « shokran », et papa sait un peu compter en arabe. 0n a quand même galéré pour fixer les bons prix des trajets en taxi.

En découvrant un texte arabe traduit en anglais, Yoann remarque que la langue arabe s'écrit de droite à gauche.

Yoann & Titouan : il y a plein de mosquées. Un monsieur nous a autorisé à rentrer dans une mosquée mais sans maman. Nous avons enlevé nos chaussures et à l'intérieur il y avait plein de tapis pour prier.

Nous entendons plusieurs fois par jour les voix qui appellent les musulmans à la prière.

Yoann & Titouan : pour manger, il y a des magasins à côté de l'hôtel. Il y a une épicerie, une boulangerie, un marchand de fruits, et un restaurant qui sert tous les jours la même chose : des pâtes mélangées avec du riz, des lentilles, des pois chiches et des oignons cuits recouverts de sauce tomate.

Titouan : j'ai vu un magasin qui vend des poules et des lapins vivants et maman nous a montré une boucherie avec des carcasses de viande suspendues à l'entrée.

Yoann : en allant à Saqqarah, nous avons vu des ânes qui tiraient des charrettes remplies de fruits et légumes. Les ânes étaient au milieu des voitures.

Au sud du Caire, c'est la campagne avec des palmeraies et des champs de choux-fleurs.

Yoann & Titouan : en ville, les enfants traversent la rue sans leurs parents alors que c'est dangereux car il n'y a pas de passages piéton.

Il nous faut beaucoup de concentration pour traverser une rue au Caire. Les chauffeurs de taxi  ne s'embarassent pas du code de la route et conduisent parfois dangereusement.

Yoann & Titouan : il y a beaucoup de déchets dans la rue. Il y a sûrement des poubelles mais on ne sait pas où elles sont.

Après 6 jours au Caire, nous avons pris un train couchette jusqu'à Louxor. C'est une ville construite le long du Nil où l'on respire mieux qu'au Caire.

Les vacances scolaires ont commencé, donc nous n'avons pas encore pu rencontrer d'enfants dans leur école. Nous devrons attendre d'être à Assouan.

Comme au Caire, les petits commerces n'affichent pas leurs prix et il nous faut batailler ferme pour obtenir le bon prix. Nous sommes dans une ville touristique et nous sommes tous les jours hyper sollicités par les conducteurs de calèches, les propriétaires de felouques etc...

Titouan : les égyptiens sont très bronzés mais ils n'ont pas la peau noire comme Abdoul.

Abdoul est un marchand de vrai papyrus, d'origine comorienne, qui nous a invité à boire le karkadé, un thé à l'hibiscus.

Titouan apprend en ce moment une poésie de Léopold Sedar Senghor qui s'appelle "Poème à mon frère blanc".


C'est parti pour le Tour du monde ! Welcome to Egypt and happy new year !

Nous voilà au Caire, capitale de l'Egypte. Ce pays fait 2 fois la superficie de la France, et Le Caire avec 20 millions d'habitants est la ville la plus peuplée d'Afrique.

Yoann  :  Je suis allé voir des tombes appelées 'mastaba', ensuite nous sommes allés voir la pyramide de Djoser sur le site de Saqqarah. Dans les tombes, il y avait des peintures. Moi, j'ai dessiné la maman hippopotame qui met bas. Son bébé risque d'être mangé par le crocodile.

Titouan  :  Le lendemain, nous avons visité trois pyramides qui s'appellent Kheops, Kephren et Mykerinos. Nous sommes rentrés dans la pyramide de Kheops.

Yoann  :  A Marseille, nous avions vu un film pour expliquer la construction des pyramides. On a reconnu le grand tunnel où glissait le contrepoids qui servait à faire monter des gros blocs de calcaire.

Titouan  :  J'ai dessiné la pyramide avec la salle de la momie du pharaon.

Yoann  :  Les momies et toutes les statues se trouvent au musée du Caire. J'ai dessiné le sphinx et Titouan a dessiné le masque en or de Toutankhamon.

  • La plus ancienne pyramide se trouve à une trentaine de kilomètres du Caire, à Saqqarah : elle porte le nom de Djoser, le pharaon qui l'a fait construire vers 2650 avant Jésus-Christ. C'est une pyramide à degrés (comme des escaliers) et également le premier monument en pierre au monde. Elle mesure 60 mètres de hauteur.
  • La pyramide était la tombe du pharaon où se trouvait la momie placée dans la chambre funéraire. Autour de la pyramide, se trouvent les tombes des princes qui vivaient à la cour de Djoser. Leurs tombes sont des structures basses carrées appelées mastabas. Les parois des mastabas sont peintes de scènes de chasse et de pêche : c'est la nourriture dont avait besoin la momie pour survivre dans l'autre monde.
  • Les pyramides les plus célèbres se situent aux portes du désert ou à la sortie du Caire : Kheops mesure 146 m, Kephren qui a conservé au sommet son parement lisse d'origine fait 10 m de moins, Mykerinos étant la plus petite. Pour rejoindre l'autre monde, la momie du pharaon devait parcourir un monde souterrain dangereux à bord de sa barque solaire : celle de Kheops est le plus vieux bateau au monde (2570 ans avant Jésus-Christ). Seul subsiste le sphinx de Kephren, symbolisant la puissance et la sagesse du pharaon, un des nombreux sphinx protégeant l'entrée du tombeau royal.

Nos 2 blogueurs en herbe vous proposent de résoudre 2 énigmes ci-dessous :

1ère énigme : quelle est la scène jouée ?

 

2ème énigme : de quoi s'agit-il ?