Voyage au Japon   cliquez sur icônes

Voici les derniers jours de notre périple au Japon.

Titouan : nous sommes allés au musée Ghibli. Nous avons pris les tickets.
C'est l'univers de Miyazaki. Nous avons vu un petit dessin animé. Après nous nous sommes jetés sur une grosse peluche.

Yoann : c'est un chat bus mille pattes qui vole comme dans le film court qu'on a vu avant. Miyazaki fait des dessins animés. On a vu comment on construisait un film, en éclairant chaque moment qui passe devant nous avec des calques. On a vu le bureau de Miyazaki, il y avait plein de livres et des dessins à moitié finis, avec des flacons de peinture. Le monde de Miyazaki est super.  Il y avait aussi un donjon et une statue en ferraille. Dans son bureau, il y avait des cacahuètes et des bonbons et la maison en miniature de Arrietty.

Avant d'aller au musée, nous avions déjà découvert 3 films de Miyazaki : Porco Rosso, Nausicaä de la vallée du vent, et Arrietty.

Site français consacré au musée Ghibli

Titouan : nous avons traversé un parc pour aller dans un musée d'estampes, c'était très beau.

Les estampes japonaises ont beaucoup influencé les peintres impressionnistes et post-impressionnistes du 19ème siècle.

Titouan : nous avons vu le mont Fujiyama et nous avons pris un téléphérique.

Yoann : on l'a vu sans nuage. C'était chouette. Le mont Fuji fait 3776 mètres. On a vu qu'il s'étendait sur des kilomètres.


Titouan : nous sommes allés sur une île artificielle très moderne.. C'était un méli-mélo. Nous sommes allés voir un musée scientifique. Nous avons vu des codes ADN, acide désoxyribonucléique. Nous avons créé un insecte.
Après nous avons vu un robot qui s'appelle Asimo. J'ai joué avec lui. Il m'a passé le ballon. J'ai attrapé le ballon et je l'ai montré au public.

Yoann : on se sentait tout petit par rapport à ces immeubles très grands. L'ADN est une molécule qui contient les codes pour réparer les cellules. Le mâle a des Y et la femelle a des X. J'ai créé un insecte sur l'ordinateur, la forme, la couleur et la taille des ailes.
On est rentré dans un planétarium (c'était un film américain de la Nasa).
Les japonais sont très avancé en robotique.

Au microscope, on a vu le chromosome XX de la femme et le chromosome XY de l'homme. Un petit jeu sur ordinateur permettait de créer un insecte en sélectionnant des gènes aux différentes étapes de croissance de l'insecte.

Yoann : we met japonese children in a youth club which is in a former school building. We spent some time in the playground with them, and I met Takaya ; he's my friend now.

Titouan : we found a bumblebee, that we held in our hand. We learned a japonese ball game. Next day, we went back to the club and we spent the afternoon and had much fun with the children. Since it rained, we stayed inside.

Yoann : we played in a classroom together.
I drew a kanji on a board. It is used for japanese writing.  A girl recognized it immediately, she said : « ie » which means « house ». A lady staying in our guesthouse but living in Taïwan showed it to me and said that it was the same sign in chinese.
We played at the «Pictionnary ».
We tried to play « Go».
We also made very nice origamis. Takaya showed me a game which is similar to our «  feuille pierre sciseaux » (paper, stone, cisors). After a snack, Takaya left for his swimming lesson.

Titouan : I played with japanese children at building a castle with enormous cubes, and then we had fun at passing underneath.

Traduction en français

School year in Japan has started on april 8th. The children have a bit more than a month free, between july and august. Spring holidays for Sakura last at least 2 weeks. The dates of our stay did not give us much time to meet students. The teachers were too busy the first week to receive us. But we kept going on, and decided to meet children in a youth club.

Despite our very poor japanese, the staff of the « Kasuga Gakudo Club » understood well our project of sharing time with the children, and welcomed us immediately with great simplicity. Eko was very kind and helpful. Thanks to her « smartphone » and the  translation function, we could communicate easily. Our boys spent a lovely afternoon, they shared games with the children of the club : writing on the board, musical chairs, origamis, Pictionnary.

Since we have left Marseilles, Yoann and Titouan have been playing the  Go » game, which is a strategy game originated in China 2500 years ago. Go game was spread very early in Japan, then all over Asia. But during our trip in Japan, we can see that it is not so well known by japanese children.

Yoann and Titouan keep in touch with Takaya, 7 years. Takaya's mother was very happy to exchange adresses with us.

Les "Sakura" sont les cerisiers du Japon, qui sont actuellement en fleurs. Le sakura a toujours été un symbole de beauté éphémère au Japon.

Yoann : nous somme allés faire une balade le long du chemin des philosophes, c'était magnifique, les fleurs de cerisiers tombaient dans la rivière.

Titouan : au bout de la balade, nous sommes arrivés au pavillon d'argent.  Il y avait du sable sculpté en forme de cône avec des vagues à côté. C'était super !

Yoann : c'est un endroit classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Il y a un jardin zen, très épuré, le sable est ratissé car il ne faut pas que ça ressemble à la nature.

Kyoto reçoit 55 millions de visiteurs par an (source : Lonely Planet). A Paris il y a 20 millions de visiteurs par an.

clip video

Yoann : tous les jours, on a vu des temples bouddhistes très beaux. On s'est baladé dans des ruelles et on a joué avec les fleurs des cerisiers.

Titouan : après, nous avons visité un sanctuaire shintoïste et nous avons vu une messe shinto.
Ensuite, nous avons longé une rivière et nous l'avons traversée sur de gros cailloux.

Nous avons aussi vu un rassemblement bouddhiste de l'école de la Terre Pure. Les gens, en costumes traditionnels, nettoyaient le sol du temple avec un chiffon. Le recherche de pureté est semble t-il aussi marquée dans la religion shinto. Cela nous rappelle le masque recouvrant la bouche et le nez, qui est porté par beaucoup de Japonais en ville.

L'accueil dans notre "guesthouse" à Kyoto était très agréable, personnalisé et très soigné dans chaque détail : rangement des chaussons traditionnels en bois, papier journal dans les chaussures le soir, ... Des salutations appuyées marquaient nos allées et venues.

Yoann : les dames de l'hôtel sont restées longtemps à nous dire au revoir un matin en partant pour une visite. Le soir, elles nous ont donné des feuilles d'origami et appris à fabriquer des shuriken.

Compositions de fleurs de cerisiers et d'origamis

Le paon -Titouan

Estampe

Le kanji «ie»-maison en japonais - Yoann

Titouan : nous avons pris le bus pour le pavillon d'or. C'est un bâtiment recouvert de feuilles d'or. Nous avons repris le bus pour la bambouseraie et nous nous sommes faufilés à travers les bambous.

Yoann :  nous sommes allés voir le palais impérial. On est rentré dans une première enceinte et on a vu les salles d'attente de gens importants qui étaient reçus par l'empereur. On a vu des paravents dorés et on est rentré dans la dernière cour où habitait l'empereur.

 

Yoann et Titouan suivent les cours de violon de Michaël Pon au sein de l'IMSP, International Music School of Provence, selon la méthode Suzuki, à Marseille.
Le 27 mars 2013, premier jour de la Convention, nous avons été invités dans le parc du château de Matsumoto pour découvrir les arts traditionnels japonais.

Yoann : on a retrouvé Michaël le premier jour à Matsumoto, et il a mis les auto-collants sur le violon de location de Titouan. Le premier soir, nous sommes allés dans un restaurant typique tous ensemble. C'était super, il nous avait amené des oeufs de Pâques, et nos chemises blanches pour le concert de clôture.

Michaël a été aux côtés des garçons aux moments les plus importants, pour le concert d'ouverture, de clôture et tous les cours collectifs dans la grande salle du gymnase de Matsumoto.

vidéo du rassemblement

vidéo Dr Suzuki

Titouan : le premier jour du stage, nous avons fait le cours collectif l'après-midi, nous avons attendu longtemps avant de commencer. Il y avait beaucoup d'enfants qui étaient plus loin que moi dans les chansons.
J'ai adoré les concerts et les cours du matin. J'ai appris à mettre mon violon bien sur l'épaule et à jouer très vite. La professeur australienne de ma classe m'a dit que j'avais l'oeil directeur gauche. C'est aussi pour ça que je ne tiens pas encore très bien mon violon sur l'épaule. J'aimais bien le jeu où elle prenait une position bizarre avec son violon, et il fallait rectifier tout ce qui n'allait pas.
J'avais aussi un professeur japonais, et une adolescente japonaise qui traduisait en anglais. Je reconnaissais un peu les mots que disait la professeur australienne. On jouait la musique Allegro tous les jours, les variations de Mozart et "Perpetual Motion" du Dr Suzuki.
Nous avons aussi rencontré Charlotte et sa maman et nous nous sommes bien amusés, et le soir nous avons écouté un concert.

Nous gardons le contact avec Gaëlle et Charlotte (6 ans) qui sont françaises mais habitent à Londres avec toute leur famille.

exercice de la "balle" pour

"Mouvement Perpetuel"

(S.Suzuki)

Yoann : on a joué dans un gymnase où il y avait entre 1000 et 1500 violonistes. Il y avait un grand écran. On était à la 16° convention Suzuki. Les 2 premiers jours, je suivais les cours V6 (Menuet2), puis je suis allé en V7 (Gavotte). J'ai préféré les grands cours collectifs dans la grande salle, parce que je pouvais jouer “Hunters' Chorus”.
Un soir, on a vu un concert avec des enfants de 10 à 15 ans qui jouaient de la flûte, du violoncelle, du violon et du piano. J'étais impressionné par des violonistes de 10 et 11 ans qui jouaient très bien. J'ai aussi beaucoup aimé les violoncellistes parce qu'ils souriaient beaucoup.
On a visité la maison de Shinishi Suzuki avec Michaël et une famille de Paris. Il y avait un violon du Dr Suzuki posé sur un piano et plein de médailles.
J'ai aussi rencontré un violoncelliste japonais de 8 ans, mais on n'a pas eu le temps de jouer beaucoup.

vidéo "Perpetual Motion"

vidéo "Hunters' Chorus"

exercice "Gavotte" (Gossec)

Grâce à Michaël, nous avons pu échanger 2 mots avec l'un des premiers élèves du Dr Suzuki ainsi qu'avec la nièce de ce dernier. Nous leur avons dit que nous venions de Marseille.

Nous conservons quelques autres vidéos de la Convention pour partager dans un but éducatif : variation de Mozart/vitesse - Mouvement perpétuel/rythme du ballon qui rebondit - Menuet 2/poussé poussé courts et légers - Le Choeur des chasseurs/rythme en fléchissant les jambes.

vidéo du concert de clôture (extrait)

Honshu est la plus grande des 4 îles qui forment le Japon. D'est en ouest, nous passons de la mer à la montagne et de la montagne à la mer : Tokyo-Matsumoto-Takayama-Kanazawa-Wajima. Voir carte.

Une escapade en voiture nous permet de découvrir les paysages et le mode de vie des Japonais.

Yoann : nous avons traversé les Alpes japonaises. Il fait 3, 4, 5 °C. Au bord des routes, il y a des murs de glace d'un mètre de haut.

Titouan : à Takayama, nous avons vu un village d'autrefois.

Yoann : il y avait des métiers à tisser. Les toits sont faits en chaume. La maison du chef du village était tellement grande qu'il pouvait inviter plusieurs personnes. Il y avait des tatamis et plein de portes coulissantes.

Titouan : nous avons aussi visité une ancienne maison d'un riche marchand. On nous a offert une soupe aux champignons. C'était délicieux !
Nous avons pris un bain de pied très chaud dans la ville de Takayama !

Qu'est-ce que c'est ?

Yoann : sur la route vers Kanazawa, on s'est arrêté pour manger. Les gens ne parlaient que japonais, alors maman a pointé du doigt les plats. Ensuite, on est allé dans un onsen et l'eau était très chaude. A l'intérieur, il y avait de la buée et il y avait aussi un bain dehors dans la nature.

Titouan : dans notre hôtel, on a eu des kimonos et on a dormi par terre. On n'avait pas de toilettes dans la chambre. Cela s'appelle un ryokan et pour rentrer il fallait des chaussons.

Yoann : on a vu le marché aux poissons. Il y avait une tête géante de thon, des calamars, des crabes avec des piques et d'autres avec des poils. J'ai goûté du poisson cru, pas cher, et des brochettes de calamars ; le poisson était frais.

Titouan : à Kanazawa, on a vu comment on fabriquait des feuilles d'or. A la fin, il fallait prendre délicatement la feuille d'or avec 2 baguettes de bambou et avec un souffle très léger on déposait la feuille d'or sur une feuille de papier spécial. Il y avait des petits déchets ; on nous en a donné un morceau que nous avons collé sur notre carnet de route.

L'artisanat d'art est très important à Kanazawa qui produit notamment 98% des feuilles d'or du Japon.

Yoann : on est allé dans une péninsule. Il y avait plein de coquillages. On a vu un rocher avec un trou. Il était très beau.
J'ai vu le plus grand tableau en laque du monde. C'est du bois vernis. Il y avait des paillettes d'or et des oiseaux.


Yoann : on a mangé plein de poissons, un crabe, des crevettes...

Notre traversée de Honshu s'est achevée sur la péninsule de Noto, bordée par la mer du Japon. Dans le ryokan à Wajima, on nous a servi un banquet à la japonaise composé d'une douzaine de petits plats par personne : sushis, sashimis, petits poulpes violets avec des asperges vertes, espèce de bulot, flan en cocotte, soupe de crabe, poissons cuits, barbecue de viande sur la table avec des légumes fondants, algues vertes gluantes, tentacules non identifiées délicieuses et autres mets méconnus.

Titouan : en arrivant à Tokyo, la ville nous paraît bizarre. Notre point de repère était la grande tour, en anglais « skytree ».

Yoann : la skytree tower est la plus haute tour au monde construite en 2012.
On est monté dans un gratte-ciel ; les gratte-ciels sont construits pour résister aux tremblements de terre.

Yoann : le premier jour, quand je me suis réveillé, quelle surprise ! Maman est rentrée avec des poissons fourrés avec un mélange de haricots rouges et de crème pâtissière ; elle croyait que c'était du chocolat !
Maman a aussi acheté du fromage, mais quand Titouan l'a goûté, quel drôle de goût ! Papa disait que c'était du savon, maman a essayé de le râper.
On mange tous les jours avec des baguettes.

Yoann : nous sommes allés chez un luthier. Il y avait des violons très rares, on a touché le violoncelle de Rostropovitch, un des meilleurs musiciens au monde.

Shibuya

Meiji-jingu, Takeshita-dori

Taiyaki

Titouan : nous sommes allés dans un temple bouddhiste et nous avons vu un festival : il y avait un dragon doré porté par des hommes et il y avait des femmes qu'on appelle des geishas. Nous avons vu une pagode à 5 étages.

Yoann : dans les temples bouddhistes, ils prennent une boîte qu'ils secouent et puis ils retirent un bout de papier et ils font un nœud avec, et ils l'accrochent autour de barreaux.
On a vu les sandales de Bouddha et si on les touche on devient de bons randonneurs.

clip video

Titouan : nous sommes allés à côté de Tokyo, à Kamakura. C'était une visite très belle. En premier, nous sommes rentrés dans un temple bouddhiste fait avec un toit de chaume ; il y avait plein de cerisiers en fleurs ; après nous avons fait une balade dans une forêt et nous avons touché une tortue près d'un sanctuaire shintoiste, et aussi nous avons vu un écureuil et un paysage de l'Océan Pacifique. Après, nous avons vu un grand bouddha en bronze et nous sommes rentrés dedans.

Yoann : il mesure 11 mètres et pèse 121 tonnes.