Voyage au Kenya  cliquez sur icônes

Nous avons franchi la ligne de l'équateur et nous avons atterri à Nairobi. Ici il pleut souvent même pendant la saison sèche : c'est un climat tropical.

Yoann  : j'aime bien Henry. Il travaille dans la 'guesthouse' où nous habitons. Il me parle en anglais.

A l'image du climat, les Kenyans sont chaleureux et ils engagent facilement la conversation sur le bord de la route en attendant le matatu (transport public en minibus).

Titouan : les gens marchent beaucoup le long des routes.

C'est un miracle de voir les Kenyanes aussi élégantes et en talons hauts alors qu'elles marchent sur des chemins de terre.

Titouan : on a pris le matatu et on est allé au 'giraffe center'.

Yoann : nous avons donné à manger à des girafes; une fois, une girafe m'a pris la main et me l'a relâchée. On est rentré dans la forêt tropicale et on a vu un caméléon.

clip video

L'art du camouflage est un don de la nature pour certains animaux de la forêt tropicale ou de la savane.

La forêt tropicale et sa végétation luxuriante, ainsi que les animaux sauvages sont aux portes de la ville. On a même vu un phacochère sur un trottoir à proximité de personnes, comme s'il attendait lui aussi le matatu.

Titouan : on a vu la reconstitution de villages des différentes tribus.

Yoann : les huttes sont construites en terre crue, avec de la corde et des branchages. Sur les pancartes on peut lire “granary”, “grandmothers' hut”.

Les touristes aussi bien que les écoliers kenyans peuvent découvrir la culture des 42 ethnies formant le Kenya, dans un lieu unique qui s'appelle les 'bomas'.  Nous avons vu sur scène des groupes de danseurs et de musiciens.

Dessins des instruments de musique-Yoann

Musiques traditionnelles

Bomas of Kenya


Suivez notre itinéraire en cliquant sur le mot 'Kenya' qui apparait dans le menu à gauche, et aussi sous le titre de l'article. Les enfants, vous y trouverez des indices pour votre carnet de route ainsi que le 2ième mot mystère.