Les habitants de nos régions, avant l'arrivée des Romains, étaient réunis en plusieurs peuplades formant plusieurs cultures : les Ligures vers les Alpes Maritimes, les Ibères vers le Languedoc, et les Celtes un peu partout.

Puis les Romains, précédés des Grecs et des Etrusques sont venus apporter une culture différente. Cette époque nous a laissé des nombreux textes en grec et en latin, mais finalement ils donnent toujours un point de vue extérieur, et pas toujours élogieux sur nos ancêtres.

Sur cette scène, il semble que le Gaulois prenne l'ascendant sur le Romain.

Personnage héroïsé, Glanum, musée de la civilisation celtique, Bitracte

Cette nouvelle série de sorties en famille va ainsi nous amener dans le sud de la France, d'ouest en est, vers les sites archéologiques et les musées. Ces visites accompagnées de bonnes lectures permettront sans doute de se faire une meilleure idées des habitants de nos régions, à l'âge du fer. Un dernier indice pour aller à la recherche des sites parfois difficiles à localiser : http://www.monumentum.fr/recherche.html (avec le mot clé "oppidum")

Oppidum de Saint Marcel : les habitants celto-ligures du Baou de Saint Marcel furent les voisins des Phocéens, et les plus proches témoins de la fondation de Marseille au VIième siècle avant J.C. A présent, le guerrier gaulois accroupi regarde en direction du centre d'entraînement de l'Olympique de Marseille.

Oppidum de Verduron : les résidents gaulois y avaient un point de vue imprenable sur Massalia. Aujourd'hui, les vestiges de l'oppidum, toujours cramponnés sur la colline, se trouvent dans les quartiers nord de Marseille. Nous avons découvert le site grâce à hoteldunord.coop

Oppidum de Roquepertuse : situé sur la commune de Velaux, ce site est remarquable par sa célèbre sculpture de l'Hermès bicéphale, aujourd'hui conservé au Musée de la Vieille Charité à Marseille.

Oppidum de Constantine : au départ de Calissanne, un chemin sympa permet d'accéder au site signalé sur les cartes par l'énigmatique "Trou de la chèvre d'Or".

Oppidum d'Entremont : juste au-dessus d'Aix-en-Provence, ce site fut un habitat important pour nos ancêtres gaulois, et une menace permanente pour Marseille grecque, toute proche. Finalement les Romains sont venus conquérir cet oppidum et dans la foulée, ils ont fondé Aix-en-Provence. Marseille grecque, Massalia, est aussi devenue un peu plus tard, Marseille romaine, Massilia.

Lattara : au sud de Montpellier à Lattes, ce site a accueilli très tôt les navigateurs étrusques. Comme d'autres ports anciens en Méditerranée, il s'est ensablé peu à peu. Ne cherchez donc pas ce site juste au bord de la mer. Les fouilles se poursuivent et servent aussi à la formation des jeunes archéologues.

Oppidum d'Ensérune : situé entre Béziers et Narbonne, cet oppidum est remarquable par ses nécropoles. Le culte des morts raconte beaucoup de choses au sujet des vivants. Le site internet officiel est très chouette.

 

Et des sites à découvrir ou redécouvrir, à côté de Marseille :

  • habitats de l’Arquet et de Tamaris, près de Cap Couronne, non loin des carrières qui ont servi à édifier Marseille grecque (voir l'article sur Marseille grecque de Nikaia à Emporion).
  • oppidum de Saint Blaise : au dessus de Martigues (voir l’article sur l’influence de la culture grecque).
  • le célèbre site de Glanum, à côté de Saint-Rémy-de-Provence (voir l’article sur l’influence de la culture grecque).